Historique de la dynamique metropolitaine

Années 1990 : Coopération amorcée par le Réseau des Grandes Villes de l’Ouest qui rassemble Angers, Brest, Nantes, Le Mans et Rennes.

2000 : 1ère Conférence des Villes de l’Arc Atlantique, à l’initiative de Rennes, et qui promeut le rôle essentiel des villes et des ports de la façade atlantique européenne comme moteurs de développement économique, social, culturel, de sécurité et de développement durable.

2003-2004 : Lancement par l’État d’une politique visant à améliorer le rayonnement européen des métropoles françaises et constitution, dans le cadre de l’appel à coopération métropolitaine lancé par la DATAR, de l’Espace métropolitain Loire Bretagne (EMLB) qui rassemble les cinq agglomérations d’Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire.

A partir de 2005 : Projet métropolitain de l’EMLB articulé autour de 5 champs de coopérations : développement économique, innovation, / enseignement supérieur recherche / accessibilité du territoire / maritime / culture, tourisme, évènementiel :

  • expression politique commune et mobilisation pour porter les grands projets stratégiques pour l’Ouest sur la scène nationale et européenne (accessibilité, grand emprunt national, réforme territoriale…) ;
  • contributions communes pour l’élaboration des CPER et des Programmes Opérationnels Régionaux (POR), pour l’élaboration de la politique européenne 2007/2013, au Livre Vert sur les Transports urbains de la Commission européenne ;
  • études cofinancées par le Fonds National pour l’Aménagement et le Développement du Territoire (FNADT) en 2006 pour améliorer le positionnement des agglomérations sur le plan national et européen et (intervention des agglomérations dans le domaine de l’emploi et de l’insertion, analyse et prospective sur le positionnement des cinq agglomérations dans le domaine de l’innovation et des transferts de technologies, évaluation des besoins d’accueil des activités logistiques dans l’EMLB, séminaires sur les rencontres professionnelles…) ;
  • participations communes à des salons nationaux et internationaux pour la promotion économique (SIMI, SIREME, MIPIM…) ;
  • partenariats dans le cadre de projets européens (ECCE sur les entreprises culturelles et créatives, Urbact Suite).

2009 : Lancement d’une collection d’études récurrentes par les cinq agences d’urbanisme analysant les dynamiques métropolitaines de l’Espace Loire-Bretagne.

2011 : Délibérations concordantes des EPCI sur la création du pôle et l’adoption des projets de statuts.

2012 : Création du Pôle métropolitain Loire-Bretagne (Arrêté préfectoral de création du 27 juillet 2012 suite à la loi de 2010)

© KAMISPHERE 2013 - source : Réseau des pôles métropolitains / fond cartigraphique : Artique - <a target='_blank' href='/wp-content/uploads/2013/10/carte_gd.jpg'>Agrandir</a> Une dynamique nationale, aboutissement d’un processus de long terme.

La création du PMLB s’inscrit dans une dynamique nationale.
Les Pôles métropolitains créés ou en cours de création (Cf. carte ci-contre) ne sont pas des créations ex-nihilo mais dans le contexte de l’impulsion de la DATAR , consacrent surtout les réseaux de coopérations locales entretenues via les associations ou réseaux de villes.

Plus d’information sur :
www.poles-metropolitains.fr

À télécharger :
– Dossier FNAU n°26 – juillet 2013 – Les pôles métropolitains, outils d’interterritorialité